3 mois de simulateur CovidTracker en 8 secondes

Sur CovidTracker les recherches sur la modélisation épidémiologique du covid-19 pour la France ont été initiées vers la mi-avril. Fin avril nous avons commencé à publier le travail en cours avec le premier article sur le simulateur : élaboration d’un simulateur épidémiologique covid-19 France. L’amélioration du modèle numérique s’est effectuée au fur et à mesure de l’évolution de la situation hospitalière, pour que le résultat coïncide au mieux avec la réalité. Tout au long de ces tentatives de simulation, nous avons publié plusieurs article pour présenter l’algorithme de façon simplifiée, accessible à tous.

Maintenant, trois mois se sont écoulés depuis les premiers graphiques générés par le simulateur. Faisons une pause pour regarder dans le rétroviseur. Voici une animation des résultats obtenus entre le 24 avril et le 24 juillet, un intervalle de travail comportant 65 instantanés, accéléré en 8 secondes :

Le simulateur CovidTracker en action sur les trois mois écoulés

À l’image d’un phénomène lent, presque imperceptible au jour le jour, cette accélération du temps permet de voir les choses un peu autrement. Quatre choses remarquables :

  • Les ajustements du réglage du simulateur s’affinent dans le temps, ils sont moins nombreux et plus précis.
  • La première simulation n’était pas trop mauvaise. C’est même assez étonnant de voir que la courbe des décès à l’hôpital ne varie presque pas.
  • En revanche on constate le redressement de la courbe du nombre total de tests positifs PCR. C’est lié au recours plus intensifs aux tests de dépistage à partir de juin. On détecte alors de plus en plus de personnes asymptomatiques.
  • On remarque que l’effet du passage de la période de confinement à déconfinement n’est pas vraiment perceptible sur un instantané. Mais l’animation montre un lent redressement de la courbe des personnes hospitalisées. Ce n’est pas pour autant nécessairement lié au déconfinement. Dans le modèle numérique, nous constatons principalement un allongement de la durée d’hospitalisation.

Avec cette animation, nous avons une nouvelle illustration montrant que l’épidémie de covid-19 en France reste active. Santé publique France met en garde vis à vis d’un rebond potentiel, voir en détail le bulletin du 23 juillet. La situation hospitalière est à un niveau bas, c’est une chance. Par conséquent cette reprise n’occasionne pas de situation compliquée à ce jour. Les messages de vigilance sont toujours d’actualité.

Tout en ayant des moyens modestes, le travail avec le simulateur va pouvoir continuer car il montre tout son intérêt.

À bientôt

Philippe Brouard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *